Quand les rôles changent…

05-11-2013

Et vous, que pensez-vous?
Dans la section ‘Commentaires’ un peu plus bas, n’hésitez pas à me faire part de vos expériences, réactions et questionnements, il me fera plaisir d’y répondre…

Et merci de diffuser cette chronique dans votre entourage…
Marie Jeanne

Commentaires

13 commentaires

  1. Monique Beauchamp le 16-05-2013 9:35 am

    Bonjour Marie Jeanne,
    Quel beau témoignage de sensibilité, d’amour et d’authenticité: restez soi-même tout en apprenant de « l’autre »…
    J’ai retenu du ” Monde de l’Oubli ” la boîte à souvenir et je l’utilise: quand j’ai parlé à papa de trouver sa boîte de photos ça été une obligation immédiate de la trouver. Il est allé au sous-sol et est revenu tellement fier avec un gros sac rempli de photos familiales: son enfance, son mariage, sa première maison, le mariage de ses enfants… et voilà les souvenirs qu’on partagent ensemble…
    Il garde ses photos dans sa garde-robe et de temps en temps les regardent; il en a mis sur son mur de chambre…donc quand il y a un événement on prend des photos pour la « boîte à souvenir».
    Nous sommes dans la phase de « bons moments » et on en profite.
    Merci de nous alimenter de façon positive tout à la fois humoriste et réaliste.
    Monique Beauchamp
    ” Les enfants à Maurice ”
    ____________________________________
    Quelles bonnes nouvelles de Maurice!
    Il se fait gâter! Profitez-en! C’est l’une des grâces de cette maladie: découvrir la vie de son parent… un privilège incroyable!
    Marie Jeanne

  2. Suzanne Rhéaume le 15-05-2013 4:25 pm

    Bonjour Marie Jeanne
    Merci beaucoup d’être là et félicitation pour votre beau livre que je lis souvent. Je suis préposée auprès de bénéficiaires qui sont dans le début de la maladie d’Alzheimer.
    Ils ont peur de cette maladie parce qu’ils savent que leur mémoire disparaît. Ils ont besoin de sécurité, d’amour et d’une main pour les diriger.
    C’est un monde étrange? Non! Pas pour moi. Ce sont des personnes qui sont entières même si leur mémoire disparaît petit à petit.
    Une personne qui voyait sa mémoire disparaître m’a dit un jour que ça lui faisait peur. Je l’ai sécurité en mentionnant que nous sommes là pour l’aider et que j’allais être là pour l’aider.
    Alors! Beaucoup d’amour, de patience et une main pour les guider.
    Merci!
    Suzanne
    _____________________________________
    Bonjour Suzanne,
    Merci d’être là!
    Et par la même occasion j’aimerais remercier tous les préposés aux bénéficiaires pour leur amour, leur patience, leur empathie et leur habileté à guider ces personnes qui ont tant besoin de se sentir en sécurité dans un monde qui leur échappe.
    Marie Jeanne

  3. Mariette Savoie le 14-05-2013 10:10 am

    Bonjour Marie Jeanne,
    Tu es ” mère veilleuse ” pour toutes ces personnes qui, involontairement se retirent dans le pays de l’Oubli. Tu as bien raison de dire ” qu’elles nous montrent un chemin vers la sortie de la vie.” Oui, vient le jour où il faut se dépouiller, se délester de ses biens matériels et de son ” histoire.” Par ton livre, par toutes tes conférences, par ton site WEB qui traitent de ce sujet tabou, tu enseignes la tolérance et la compréhension. Une mission que tu accomplis avec beaucoup de générosité. As-tu regardé le documentaire sur Huguette Oligny préparé par Pascal Gélinas ??? RDI. À voir et revoir. ( Art TV, je crois, ce soir ) Bonne journée. M.
    __________________________________________
    Bonjour Mariette…
    Merci de nous suggérer le film: ‘Le goût de vivre’ qui passe ce soir le 14 mai à 21:00 sur ARTV.
    Je l’ai vu en cinéma il y a quelques temps et j’ai été fascinée de voir cette femme si sereine alors qu’on sentait que sa vie ne tenait qu’à un fil.
    Bande annonce: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2013/03/13/006-oligny-gelinas-fifa.shtml
    Et pour tous ceux qui nous lisent, sachez que ce beau mot de ‘mère veilleuse’ nous vient de ma bonne amie Mariette…
    Marie Jeanne

  4. Violette Gallichan le 14-05-2013 6:43 am

    Se placer devant la personne Alzheimer pour lui parler, lui tenir la main, et faire un sourire, cela marche à tout coup, pour donner du bonheur et de la sérénité à cette personne. Ma mère est dans un centre depuis 2 semaines, et plusieurs dames m’approchent car je démontre beaucoup de calme. J’en profite pour faire une petite jasette, c’est très touchant et divertissant.
    _________________________________________
    Bonjour Violette,
    Vous vivez le plaisir de côtoyer ces ‘Gens Étranges’ dont parle Marie Gendron dans son beau poème:
    http://www.baluchon-alzheimer.be/marie-gendron.htm
    et repris en chanson par Julos Beaucarne
    http://www.baluchon-alzheimer.be/julos-beaucarne.htm
    Marie Jeanne

  5. Janine Sabourin le 13-05-2013 4:56 pm

    Merci à vous ,
    de venir nous aider par vos paroles à comprendre ce que nos parents vivent et pour nous, la manière d’agir avec eux.
    Je suis d’accord avec vous: lorsqu’on leur donne de l’amour , il nous le rende encore et je vois qu’elle est plus heureuse car ici, il s’agit de ma mère.
    Merci beaucoup et je suis très heureuse d’avoir fait votre connaissance.
    ________________________________
    Bonjour Janine,
    Je suis heureuse que ce que j’ai vécu avec mes parents puisse vous aider… C’est eux qu’il faudrait remercier!
    Marie Jeanne

  6. Marie Jeanne le 13-05-2013 3:11 pm

    Anne-Marie Décoste du CAB de Chateauguay vient de m’envoyer cette chanson très touchante de ZAZ et qui s’insitule ‘Si je perds…’

    Voici un extrait:
    ”Si je perds les pédales… Et si ça vous inquiète
    Si ça vous fait trop mal… Je ne sais plus qui vous êtes
    Et si je perds la boule… N’ayez pas trop pitié
    Ma tête est une foule… De visages oubliés”
    http://www.paroles.net/zaz/paroles-si-je-perds

    Merci beaucoup Anne-Marie
    Marie Jeanne

  7. Connie Précourt le 13-05-2013 11:42 am

    Bonjour et merci Mme Marie Jeanne de si bien expliquer les besoins et les ressentis d’une personne Alzheimer tel que moi je les vois et les ressens… Ça fait 15 ans que je suis préposée dans un CHSLD et j’ai été 8 ans a l’étage de 40 résidents qui ont cette maladie… Les familles sont tellement démunies face aux comportements de leurs parents qu’ils s’en éloignent et c’est dommage…
    J’adore votre explication qui à mes yeux est très juste et c’est certain que je vais partager pour que le plus de monde connaisse cette maladie qu’est l’Alzheimer..
    Merci
    _________________________
    Bonjour Connie
    Vous avez été un de ces anges gardiens dont ont tellement besoin les personnes qui avancent dans ce mystérieux monde de l’Oubli.
    Merci de diffuser mon site… pour le bonheur des personnes atteintes mais aussi pour celui de leur famille!
    Marie Jeanne

  8. Anne-Marie Sauvageau le 13-05-2013 10:35 am

    Merci pour ces paroles si justes et qui collent à la réalité.
    Les personnes vivant au pays de l’oubli ont besoin de se sentir aimées sans être jugées.
    Chaque jour, bien vivre le moment présent en étant authentique est gage de bonheur, de sérénité et de paix intérieure!
    _____________________________________________
    Bonjour Anne-Marie,
    Tu as très bien saisi le secret pour accompagner avec facilité et bonheur une personne atteinte d’Alzheimer: être entièrement dans le présent, sans songer au passé qui s’effiloche, ni à l’avenir qui fait souvent très peur… Être simplement à l’attention avec toutes ses antennes sorties pour suivre cette personne dans son propre monde.
    Merci!
    Marie Jeanne

  9. Jeannine Rodrigue le 13-05-2013 10:34 am

    Bonjour Marie Jeanne, j’ai reçu cette chronique comme un beau cadeau de fête des mères…Je reviens d’un séjour avec mes parents à Rimouski et je réalise que c’est ce que maman fait : se dépouiller graduellement… Elle s’aperçoit qu’elle oublie le nom de ses petits enfants, elle a parfois de la difficulté à les reconnaître sur les photos,mais ça ne semble pas la rendre malheureuse…elle dit : “Je n’ai plus la mémoire d’avant et j’ai tellement de petits enfants et arrières petits que je les mélange, mais on a une belle famille et on est toujours content de vous voir.”
    C’est certainement vrai qu’en mettant un peu notre histoire de côté, on vit plus intensément le moment présent; malheureusement, c’est plus difficile quand nous l’avons encore en mémoire, ça explique bien pourquoi cette maladie est souvent plus difficile pour les proches que pour la personne atteinte.
    Je m’expliquais mal pourquoi mes parents semblaient peu touchés par le décès d’amis, contrairement à autrefois… Ils se dépouillent graduellement…et c’est certainement une façon de mieux passer à travers toutes ces pertes, la vie nous aide à nous faire une carapace…
    Merci !!!
    Jeannine.

  10. Hélène Légaré le 13-05-2013 10:18 am

    Merci pour ce beau moment de réflexion.
    Depuis juin 2012, mon père a eu en quelques jours une chute importante de fonctionnement cognitif (dégénérescence mixte).
    C’est lui qui s’occupait de maman, car elle fait de l’Alzheimer. Comme papa est maintenant un cas de CHSLD, nous avons dû placer maman en résidence et c’est moi qui m’en occupe.
    J’ai beaucoup de plaisir avec elle. C’est une personne qui aime rire et faire des folies ainsi que des jeux de mots (encore) et elle est très fière. Mon but c’est de la garder comme ça. Je l’aime tout simplement et m’en occupe avec beaucoup d’amour.
    On doit maintenant l’aider pour son hygiène personnelle et la guider pour son habillement. Cependant, je ne me suis jamais arrêtée sur le fait qu’en réalité c’est encore elle qui m’enseigne comment bien finir cette vie. Il est vrai que l’on se voit comme la mère de notre mère, mais en réalité, elle est encore ma mère et m’enseigne toujours. Je vois à son bien-être.
    Merci pour votre vidéo et la prise de conscience qu’elle apporte.
    Hélène XXX

  11. Michel Théroux le 13-05-2013 10:00 am

    Merci pour ce message qui porte à réflexion. Je suis proche aidant d’une personne qui n’a pas l’Alzheimer mais plusieurs éléments que vous abordez s’applique à ma situation.
    Merci de me permettre de réfléchir d’avantage à tout ce qu’on vit dans des situations semblables.
    Encore une fois Merci!
    Michel

  12. Robert-C Marcoux le 13-05-2013 8:57 am

    Très intéressant d’être sensibilisé à l’évolution plus ou moins rapide de l’aidé et de mieux comprendre la situation que nous vivons à chaque jour.
    Merci de votre support.
    Robert

  13. guillemette isnard le 12-05-2013 10:12 pm

    Bonjour Marie Jeanne
    Quelles belles paroles, ressenties et émouvantes! Elles nous mettent dans un état de sérénité ,nous faisant renoncer à être une ‘histoire’ pour être tout simplement ‘vivant’!
    Continuez votre beau partage, que je n’appellerai même pas un ‘travail’!
    Guillemette

Ajouter votre commentaire :




  • Partager avec vos amis


  • Recevoir les chroniques

    *







    - À tout moment, vous pourrez vous désinscrire.
  • RSS

  • Récentes chroniques

Le livre

Le livre

Les conférences

L'auteur, Marie Jeanne Bellemare, anime des conférences afin de permettre à chacun d'apprivoiser ce mystérieux monde de l'Oubli.